2 July - French Legends in Stencil Power Exposition

STENCIL POWER
Artiste-Ouvrier – Guy Denning – Miss Tic – Monkeybird – Nick Walker – Speedy Graphito
Exposition : 02/07/2020 – 29/08/2020
Vernissage : 04/07/2020 à partir de 14h

Galerie Brugier-Rigail Paris (LINK)

« Image, ma seule, mon unique passion. » Charles Baudelaire
Une passion unique loin de l’être, en vérité, partagée qu’elle est par nombre d’artistes à travers le temps et l’espace. Les pochoiristes représentent une catégorie d’artistes dont l’appréhension de l’image, particulièrement sensible, est singulière, d’où notre volonté de vous en proposer une sélection dans notre nouvelle exposition : « Stencil Power ».

La technique du pochoir a traversé les millénaires tout en restant le vecteur de messages forts, des traces de main en pigments soufflés dans les cavernes de la Préhistoire, symbole d’un passage sur terre, aux expressions des différents engagements d’artistes que l’on trouve aujourd’hui sur papier, sur toile et, bien sûr, au détour d’une rue, sur un mur ou un coin de trottoir. Car le pochoir occupe une place prépondérante dans le street art, fleurissant dans l’espace urbain avec la liberté de l’air, permettant de délivrer – et aux yeux de tous – un message à la mise en œuvre rapide et efficace. Et, il va de soi, une méticuleuse et préalable découpe des pochoirs – outre la seule réflexion quant à l’information à véhiculer.

Le pochoir et sa découpe à la main font inévitablement partie intégrante de l’œuvre, irréfutable preuve de la dextérité de l’artiste ; à nos yeux, cette partie de la création confère grandement sa valeur à l’œuvre finale. Certains pochoiristes préfèrent aujourd’hui à la découpe manuelle, la rapidité et la précision de la machine, du laser, ce qui est à notre sens une perte de savoir-faire dans l’art du pochoir.

Les artistes que nous entendons vous présenter dans cette exposition, Artiste-Ouvrier, Guy Denning, Miss Tic, Monkeybird, Nick Walker et Speedy Graphito, sont passés maîtres dans l’art de la découpe des pochoirs que, tels des orfèvres, ils passent des heures, des jours, voire des semaines, à ciseler. Et seule une contemplation intense et avertie de leurs créations peut nous permettre de déceler le contrôle, la précision, le savoir-faire, la délicatesse et les trésors d’imagination qui s’y dissimulent.

Chacun de nos artistes développe son propre genre, son propre univers de pochoir, de création et d’image. Ainsi, pour paraphraser Anatole France : « Le style a le mouvement et l’image. ».

Éric et Laurent

Image: